?

Situation exceptionnelle d?e au Coronavirus et geste solidaire

Comme vous le savez sans doute déjà, l’Afrique, et en particulier le Sénégal, sont malheureusement touchés aussi par le coronavirus. L’état d’urgence sanitaire a été décrété au Sénégal ainsi que le couvre-feu. Les écoles sont toutes fermées, les marchés locaux interdits, les routes inter-régionales bloquées et le confinement fortement recommandé.

Mais comment se confiner quand tout ou presque est collectif. Comment vivre sur ses réserves quand on vit au jour le jour. Si pour le moment nous ne sommes pas touchés de plein fouet par l’épidémie – et nous espérons en être épargnés – les conséquences sanitaires potentielles mais aussi déjà sociales et économiques sont très préoccupantes.

A Ndem, à Mbacké Kadior et à Darou Ndimb, des mesures ont été mises en place rapidement par l’ONG?: plus de visites, limitation des déplacements aux courses alimentaires et médicales, lavage des mains encore plus fréquent, … Cumulés aux efforts de sensibilisation de l’ONG, tout est mis en ?uvre afin d’amoindrir le risque de propagation de l’épidémie. Néanmoins, les populations ne semblent pas angoissées, restent calmes et confiantes.

Très concrètement, à part le mara?chage/agroforesterie à Mbacké Kadior et à?Ndem, poursuivis en interne, l’ensemble des activités génératrices de revenus et des formations sont arrêtées. Cela concerne aussi bien l’artisanat à Ndem et à Mbacké Kadior, les activités du jardin faune et flore de Ndem, les boutiques Maam Samba à Dakar et à Sally ainsi que les productions alimentaires Barkelou Ndem ou de cosmétiques naturelles Maam Samba.

Le bureau de l’ONG des villageois de Ndem a donc décidé de mettre en place une collecte exceptionnelle en relais de l’initiative de Solidarité Ndem France, avec l’ensemble de ses partenaires. Les sommes collectées seront destinées à répondre en urgence aux difficultés causées par la pandémie que l’ONG ne peut prendre en charge par elle-même, sous la forme d’aides financières directes aux familles.

L’ONG aura pour responsabilité d’identifier les besoins et de répartir les fonds par ordre de priorité. Il y a urgence car nous savons bien qu’aucune réserve, aucune épargne, aucun moyen locaux ne sont disponibles immédiatement. Cette collecte d’urgence sera limitée à la période de la pandémie.

Vous pouvez nous envoyer vos dons par virement sur le compte bancaire de l’ONG des Villageois de Ndem – RIB ci-joint – accompagné d’un email afin de nous en prévenir. Nous vous renverrons un bref rapport détaillant l’utilisation des fonds re?us.

Nous espérons pour tous que cette période difficile va bient?t se finir. Nous avons beaucoup de compassion pour vous tous qui êtes strictement confinés, au vu de toutes les difficultés de vie que cela implique. Nous vous souhaitons beaucoup de courage et de force intérieure pour tirer le meilleur de cette situation de???gel??. Nous espérons profondément que l’humanité va profiter de cette épreuve pour réfléchir, méditer sur les le?ons qu’elle pourrait en tirer pour le bien de tous.

Nous vous remercions très chaleureusement de votre engagement à nos c?tés et vous adressons notre profonde reconnaissance.

Serigne Babacar, Sokhna Aissa et tous les amis de l’ONG des villageois de Ndem

 

Découvrir le site internet de l’association

 

Coordonnées bancaires de l’ONG

Vous pouvez? envoyer vos dons par virement sur le compte bancaire de l’ONG des Villageois de Ndem – RIB ci-joint – accompagné d’un email à l’adresse suivante [email protected] afin de nous? prévenir. Nous vous renverrons un bref rapport détaillant l’utilisation des fonds re?us.

Titulaire du compte. ONG Association des villageois de Ndem
Banque: CBAO Diourbel
Clé-rib: 28
Code banque :K0012
Numéro de compte: 36163865501-28
Code swift: CBAO SNDA

ID et l’ONG Ndem : un partenariat solide en faveur du? projet Resisterre

Le projet RESISTERRE (Résilience, Société et Territoires). En 2019 ID a fusionné avec l’Association Projets Solidaires (APS) qui intervenait au Sénégal et au Burkina Faso. En s’appuyant sur les acquis et sur les relations partenariales nouées dans ce cadre, ID souhaite mettre en ?uvre dans la continuité des activités menées aujourd’hui (projet kit solaire et projet combustible) le projet Résisterre. Les territoires concernés par le projet sont confrontés aux difficultés inhérentes à la zone sahélienne : développement de la désertification et de la déforestation, insuffisance d’activités économiques et exode rural, manque d’accès à l’électrification et à l’eau potable, conditions sanitaires difficiles, etc. Et ce dans un contexte d’accroissement des menaces sur la vie terrestre en lien avec le changement climatique. Résisterre a donc pour objet de lutter contre le changement climatique via le développement de la résilience des territoires tout en contribuant à l’amélioration des conditions de vie.

En s’appuyant sur des partenaires locaux, ID souhaite orienter son action autour de quatre principaux axes :

1. Le déploiement d’une offre de produits et services adaptée sur le secteur de l’énergie (efficacité énergétique et énergies renouvelables à usage domestique et productif). Il s’agira de mettre à disposition des populations plusieurs produits énergétiques complémentaires, adaptés et fabriqués ou assemblés localement : des cuiseurs économes, des kits solaires et des biocombustibles (briquettes de coques d’arachide). L’ensemble de ces produits a d’ores et déjà été testé lors de phases antérieures misent en ?uvre par APS et ont remporté l’adhésion des populations. Le projet vise un changement d’échelle de diffusion et le développement de la gamme.

2. Le renforcement des partenaires nationaux issus de la société civile et opérateurs de l’économie sociale et solidaire. Il s’agira d’accompagner la professionnalisation et la structuration des deux partenaires qui sont en charge de la diffusion de l’offre de produits et services soit l’association SEEPAT (Sauvons l’Environnement, l’Eau potable et l’Assainissement pour tous??) au Burkina Faso (qui coordonne et promeut la diffusion de la gamme de cuiseurs économes et de kits solaires) et de l’entreprise sociale de biocombustible ? Yaakaar Environnement ? au Sénégal (unité de fabrication et distribution des biocombustibles).

3. L’implication et mobilisation des communautés rurales autour des enjeux de résilience de leur territoire. Il s’agira d’accompagner des communautés villageoises de deux zones dans l’identification d’une vision collective et de changements touchant à la résilience et de favoriser via un appui financier la mise en ?uvre des actions.

Documents

ID:INFO 43- Climat: l’énergie au coeur des solutions
PDF - 1 MB